mercredi 20 février 2019

La rétention psychique : pourquoi et comment?




Dans un grand magasin, je passe dans une petite allée au trois-quart obstruée par le caddie d'un monsieur d'un certain âge. Il faut dire que les caddies de cette enseigne sont plutôt grands, tout comme les sacs qu'elle met à disposition des clients.

Par conséquent, en tentant de me faufiler dans la dite allée, mon sac frotte sur le dit caddie d'un côté, sur l'étagère de l'autre côté. Légèrement ceci-dit, car rien ne bouge. Mais ces sacs, lorsqu'on les manipulent, sont assez bruyants.

J'entends alors une voix me lancer, sur un ton un zeste agressif :

"Je vous dérange ?!"

Un peu surprise, je me retourne vers l'octogénaire et lui réponds posément : 

"Non."

Visiblement, et prévisiblement, je restais bien trop calme pour ne pas l'énerver, il renchérit donc :

"Parce que là, vous êtes en train de tout déboulonner !"

Ce que ce "tout" inclus, je me le demande encore...

Qu'est ce que j'ai dit? Rien. Qu'est-ce que j'ai fait? J'ai terminé de regarder ce qui se trouvait sur l'étagère devant moi, puis suis partie vers le rayon suivant. Tranquillement.

Durant cette agression verbale, n'ai-je ressenti aucune frustration, aucun sentiment d'injustice ? Bien sûr que si. N'ai-je pas eu envie de remettre vertement cette homme à sa place, de m'emporter sur lui? Évidemment. Maîtrise psychique ne signifie pas annihilation psychique, ni insensibilité.

Mais quel intérêt de se laisser influencer par l'instabilité mentale et émotionnelle d'autrui ? Quelle fierté peut-on tirer du fait de se mettre sous l'emprise de plus débile que soi ? Voilà qui nous introduit à la fameuse rétention psychique ou énergétique.

Chaque matin, après une bonne nuit de sommeil, on se réveille avec un quota donné d'énergie vitale. Et, toute la journée, celle-ci sera dépensée utilement (sa raison d'être), et bien plus souvent inutilement (la dépense se transformant alors en dispersion). S'emporter sur le premier énergumène qui nous cherche des poux, c'est typiquement une dépense énergétique inutile, et une perte d'énergie très conséquente. Perte qui se fera d'autant plus sentir lorsque l'énergie manquera pour accomplir un action réellement voulue et importante !

La rétention énergétique, ou rétention psychique, c'est retenir en soi l'énergie que tend à dissiper les instincts capricieux (par opposition aux besoins vitaux), les émotions et sentiments que suscitent en nous les influences extérieures. Non pas pour se priver, mais pour s'économiser. Parce que l'économie permet d'avoir en réserve davantage d'énergie pour accomplir ce qui compte vraiment. Et non, les hurluberlus de tout poil et leurs futiles "prérogatives" n'en font pas partie. Et oui, cela s'apprend, avec méthode et discipline, un pas après l'autre pour ne pas se casser la figure avant même d'avoir commencé.

Vous doutez encore du bien fondé de la rétention psychique ? Alors posez-vous ces quelques questions :

Lorsqu'une personne vous énerve, s'emporter sur elle va t-il arranger les choses ? Va t-elle se plier à votre volonté, consentir à vos exigences, se rallier à votre avis ? Dans le cas décrit ci-dessus, cet homme m'aurait-il proposé de payer mes achats si je m'étais fâchée sur lui ?

Peu probable. En revanche, ce qui ne loupera pas, c'est le malaise que suscitera automatiquement cette dépense énergétique inconsidérée, tant physiologiquement que psychologiquement. Pour... rien.

Vous tirerez bien plus de satisfaction à tenir tête aux égarements de votre prochain en restant tranquille devant son agitation ridicule, plutôt que de tenter de crier plus fort que lui, autrement dit lui permettre de vous mener par le bout du nez. A force de se laisser gober par la bêtise ambiante, on finit par tuer l'estime et la confiance en soi à petit feu, sinon dans l’œuf...

Pouvoir poser ses choix délibérément et en toute connaissance de cause, et ensuite s'y tenir, c'est ça, la vraie liberté. Alors, serez-vous des êtres libres, ou resterez-vous la proie des exubérances d'autrui ?

Pour ne rater aucune actualité : profil facebook - page facebook - instagram
Pour aller plus loin : www.valerianepsy.com